0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

[T6 - GESTION DE CRISE]

Quels enjeux ?


Lors de l'accident de Lubrizol, les moyens d’alerte des populations se sont révélés obsolètes. La communication de crise de l’État a été remise en cause. Certains acteurs du territoire qui auraient pu être mobilisés ne l’ont pas été.
À l’heure des réseaux sociaux, peut-on encore communiquer de la même manière qu’au XXe siècle ?
L’ État peut-il se passer du soutien des acteurs locaux ?

En cas d’accident industriel, la gestion de crise repose sur le dispositif ORSEC-PPI. Ce dispositif est-il dépassé au regard de l’accident de Lubrizol ?


Aujourd’hui, les Rendez-vous majeurs posent 3 questions à François GIANNOCCARO, directeur de l’Institut des Risques majeurs de Grenoble (IRMa) co-organisateur du débat T6 [Gestion de crise] - PPI, PCS, PFMS, PPMS, Comment sortir

L’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre 2019 a mis une nouvelle fois en évidence le rôle primordial des acteurs de l’échelon territorial dans la gestion d’une situation de crise, en appui à la réponse verticale des secours, dite réponse ORSEC. Ce dispositif fonctionne bien, quand les acteurs sont correctement préparés, notamment grâce à des Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) adaptés aux risques et réellement opérationnels.