0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

[T3 - NOUVELLES IMPLANTATIONS]

Interview


Aujourd’hui, les Rendez-vous majeurs donnent la parole à Julien JACQUET-FRANCILLON, secrétaire général adjoint du Syndicat National des Ingénieurs de l’Industrie et des Mines (SNIIM), qui co-organise le débat [T3 - Les plates-formes : un outil d’attractivité et de sécurité].

Les plates-formes industrielles : un outil d’attractivité et de sécurité


L’intégration de plusieurs unités de fabrication appartenant à des entreprises ou à des groupes différents sur une même plateforme constitue un facteur clé pour la compétitivité des industries chimiques. C’est en s’appuyant notamment sur ce levier que l’industrie chimique allemande se situe aujourd’hui au 4ème rang mondial et au 1er rang sur le continent européen.

Situées dans des zones à caractère industriel et classées Seveso, elles regroupent divers acteurs de l’industrie chimique, des sous-traitants et des fournisseurs pour répondre efficacement aux besoins.
La mutualisation de la fourniture de l’énergie, des fluides industriels, du traitement des effluents et de la gestion de l’élimination des déchets réduit considérablement les coûts d’investissement et de fonctionnement. S’installer sur une plateforme chimique, c’est bénéficier de services mutualisés, d’expertises partagées et de coûts d’exploitation plus faibles.

Ces plateformes avec des organisations et tailles différentes ont une importance économique primordiale pour les territoires au sein desquels elles sont implantées.



Les plateformes industrielles : un atout pour l’environnement ?


Ces plateformes permettent de créer des synergies propices à une meilleure efficacité énergétique. A travers ces regroupements, industriels, sous-traitants et fournisseurs travaillent également ensemble pour réduire l’empreinte de leurs activités et en minimiser les impacts environnementaux de façon durable. Les plateformes industrielles intègrent aujourd’hui l’économie circulaire dans leur démarche. Certaines ont également fait de la chimie du végétal l’une de leurs spécialités.



La maîtrise des risques dans les plateformes industrielles


Au-delà des considérations économiques, l’enjeu de cette démarche réside également dans la mise en place d’une gouvernance solide des plateformes qui est seule à même de permettre l’implantation de nouvelles activités dans le respect des contraintes liées aux risques technologiques et de la réglementation associée.

La Loi PACTE a permis la modification du code l’environnement pour répartir les différentes responsabilités entre les installations classées pour la protection de l’environnement qui souhaitent se regrouper et mettre en place un contrat de plateforme. Cette adaptation de la règlementation se fait sans régression du droit de l’environnement.

L’accident de Lubrizol a soulevé de nombreuses questions sur la prévention et la culture des risques, l’approche territoriale, la gestion de crise, et la crise sanitaire a interrogé notre souveraineté industrielle et donné lieu à un plan de relance économique. Dans le sillage de ces évènements, cette conférence est une occasion offerte aux participants de réfléchir sur l’outil plateforme et son utilité pour concilier l’attractivité d’un territoire, la compétitivité des entreprises et l’acceptation des risques par les riverains.


Syndicat National des Ingénieurs de l’Industrie et des Mines (SNIIM)


Le Syndicat National des Ingénieurs de l’Industrie et des Mines fédère depuis 1988 la majorité des 1800 Ingénieurs l’Industrie et des Mines (IIM). Les IIM constituent un corps de la fonction publique d'État rattaché de tout temps au ministère en charge de l’industrie. Constitué essentiellement d’ingénieurs recrutés en sortie d’école ou après des premières expériences dans le privé, les IIM exercent au sein de différentes administrations. Leur caractéristique commune est d’intervenir au contact des entreprises sur des sujets d’innovation, de risques et d’expertises techniques spécifiques. Les IIM sont ainsi présents au sein des ministères administrations en charge de l'économie, de l'industrie, de l'énergie, de l'environnement, du numérique, de la prévention des risques et de la sécurité industrielle et dans leurs services déconcentrés. Ils constituent également la composante technique majoritaire de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et peuvent également exercer des missions aux Ministères de la Justice, des Armées, du Travail et de l'Intérieur. L’ambition du corps des IIM est de contribuer pleinement à la réussite des politiques publiques sur lesquelles ils interviennent et d’être en mesure de s’adapter à leurs évolutions. Pour cela le SNIIM opère une veille régulière et active qu’il relaie auprès des IIM et des acteurs principaux des politiques publiques précitées. Le SNIIM publie ainsi périodiquement des guides professionnels (déchets, sites et sols pollués, ICPE, radioprotection, etc.), édite la revue institutionnelle IIMPACT ECO, et contribue à l’organisation ou organise directement des évènements professionnels (assises nationales des risques technologiques de Douai, rendez-vous majeurs, colloque IIMPACT ECO). L’action et l’expertise du SNIIM depuis plus de 30 ans en fait un acteur reconnu et régulièrement sollicité par les institutions, les administrations et la presse.